Persistance en Python : Yaml

document-save

L’autre jour je cherchais une solution de persistance adaptée à un petit projet Python.

Voici quelques pistes :

Hors de question d’utiliser un vrai SGBD car trop lourd. Peut-être qu’SQLite aurait pu faire l’affaire mais je n’ai pas besoin de fonctions SQL, juste de stocker des données quelque part.

A part ça, Redis est pas mal mais c’est pareil, je vais utiliser 1% de ses fonctionnalités et je n’ai pas besoin d’un logiciel client serveur.

Je suis donc parti dans l’idée d’utiliser un fichier plat. Il y a trois solutions principales dans ce domaine :

– XML, le vétéran, trop bavard et trop compliqué à mon goût.

– JSon, la grosse côte du moment, que je trouve plus adapté à l’échange entre applications car il n’est pas très lisible.

– Yaml, un format moins utilisé mais qui a l’avantage d’être « human friendly » (contrairement à JSon) et d’être implémenté en Python et dans la plupart des autres langages. C’est le choix idéal pour stocker des configurations.

J’ai donc choisi Yaml.

Mon prochain article sera un tuto d’utilisation de YAML en Python.

 

 

Sur le même sujet :