Suite de la série d’articles sur KVM :

  1. Présentation et installation
  2. Manipulation des VMs
  3. Gestion du stockage
  4. Gestion du réseau
  5. Jongler avec ses VMs comme le manchot du logo

Alors autant le dire tout de suite, le réseau avec KVM, ça peut vite tourner à la grosse galère, surtout si vous utilisez les Vlans.

Mais bon, on y arrive quand même !

Comme sur les autres systèmes de virtualisation, le réseau virtuel peut être sous trois formes :

 

Exemple de fichier XML pour un réseau bridge

 

Exemple de fichier XML pour un réseau NAT

 

<pre class="code">brtcl addbr br10

brctl addif br10 eth0.10

<p>
  Et pour automatiser le tout dans /etc/network/interfaces :
</p>

<pre># Interface physique

auto eth0

Une entrée par Vlan

iface eth0.10 inet manual    vlan_raw_device eth0

Interface virtuelle

auto br-vlan10 iface br-vlan10 inet manual bridge_ports eth0.10 bridge_fd 9 bridge_hello 2 bridge_maxage 12 bridge_stp off up /sbin/ifconfig $IFACE up || /bin/true

Sur le même sujet :