Pour quelques BURPs de plus

Maintenant qu’on a un Burp d’installé quel que soit l’OS, on va pouvoir aller un peu plus loin.   Quelques commandes côté client :   Pour peu que vous ayez donné des droits aux clients sur le serveur Burp, vous allez manipuler vos sauvegardes avec la commande burp. L’option -a permet de définir une action, l’option -b précise le numéro de sauvegarde qui nous intéresse : Actions possibles : »

Vos sauvegardes libres avec Burp

Je suis en train de bosser sur les sauvegardes et voilà, j’ai choisi Burp pour gérer certaines sauvegardes. C’est en lisant cet excellent article que je me suis intéressé à Burp qui est très riche en fonctionnalités.   Burp ! C’est quoi ce truc ??? Ce « truc » au nom faisant penser au doux son de la gastro est un logiciel de sauvegarde maudairne. Et par maudairne j’entend qu’il sait faire plein de trucs bien que d’autres logiciels libres ne savent pas tous faire : »

Il est pas propre, mon shell ?

Cleaning par Roosh Inf3ktion Il m’arrive – rarement je le confesse – de trouver du temps pour faire le tour des scripts de sauvegarde, voir si tout va bien. Et bien sûr comme ce tour des sauvegardes est rare, quand on y regarde de plus près, on tombe sur des erreurs (ayant cours depuis longtemps mais chuttttttt !). Parmi ces erreurs, je suis tombé sur un Rsync qui n’avait plus envie de synchroniser des fichiers. »

Rancid : un logiciel pour les sauvegarder tous

Présentation :   Rancid est un logiciel libre qui sauvegarde les configurations de vos équipements réseau automatiquement. Il utilise pour cela CVS qui vous permet de garder un historique des versions et expect qui se connecte à distance par telnet ou ssh. Il sait faire le boulot pour la très grande majorité des marques d’équipements réseau (Cisco, HP, Foundry, Juniper, …).   Installation de Rancid sous Debian :   »