Ma chaîne de publication Devops

Ma chaîne de publication Devops Depuis quelques mois j’ai tenté de moderniser ma chaîne de publications, c’est à dire la pile de logiciels et outils que j’utilise pour publier mes articles. Mon premier est un éditeur de sites statiques Exit Wordpress. Ca fait un bien fou de passer de la lourdeur d’un CMS au minimalisme d’un site statique. Aujourd’hui, j’utilise Hugo et j’en suis très satisfait. Par ailleurs, pour mes cours, j’utilise MKDocs qui est absolument génial. »

Quelques sites pour votre veille SSI

Autant vous prévenir tout de suite : Francophones unilingues, passez votre chemin ! Pour les autres, voici un panaché des sites que j’utilise pour ma veille en sécurité informatique :   Sites/blogs sur la sécurité : Securelist par Kaspersky Security Blog de Google Krebs on security Le blog du Hacker   Sites recensant les CVE (failles de sécurité officiellement reconnues) : CVE details par le MITRE : Liste les CVE mais tous les éditeurs n’y figurent pas. »

WP2Pluxml et son Dockerfile

WP2Pluxml est un script de conversion de WordPress vers pluxml (merci @nicosomb). Ce script ne fonctionne plus avec les versions récentes de Apache, Php, Mysql. Du coup, j’ai fait une image Docker pour avoir un wp2pluxml qui marche, basé sur Debian Squeeze. Les liens : Mon repo avec le Dockerfile et les instructions Mon repo sur le Docker Hub wp2pluxml, le script d’origine.   Usage   »

Moteur de blog en fichiers plats

Je suis convaincu que WordPress n’est plus la solution adaptée pour mon blog. WordPress est trop compliqué pour un non développeur/designer Web. WordPress et ses plugins sont bourrés de failles de sécurité – cible privilégiée puisque c’est le plus répandu des CMS. WordPress utilise une base de données et à y réfléchir, les blogs n’en n’ont pas besoin, des fichiers plats suffisent.   Comme au temps glorieux des pages perso de free et Wanadoo, je vais revenir aux fichiers plats … mais avec Markdown. »

Des CMS et blogs en fichiers plats

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans 30 ans ne peuvent pas connaître. Le temps des pages perso wanadoo. On écrivait des pages en HTML (que l’on avait laborieusement étudié avant), on les envoyait en FTP et on admirait le résultat. Le tout était on ne peut plus statique et profondément ancré dans le web 1.0.   Puis vinrent les hébergements gratuits en PHP/MySQL, qui ont ouvert les portes aux premiers CMS (vous vous souvenez de PHPNuke ? »