Retour d'expérience sur Docker en contexte pédagogique

J’ai beaucoup parlé de Docker dans ce blog. Je m’en sers presque tous les jours pour tester des environnements que je ne veux pas installer pour ne pas pourrir ma machine. J’en ai souvent vanté les mérites mais j’ai aussi été assez frileux pour une réelle mise en production. Finalement j’ai sauté le pas il y a plus de 6 mois et le retour est assez positif côté utilisateurs et côté administrateur. »

Utilise ton propre dépôt Docker

Docker Registry   Docker Registry, c’est le nom donné aux dépôt locaux de Docker. Le registry sert à déposer les images pour qu’elles soient utilisées par les hôtes Docker. Il y a une image officielle du Registry qu’il est très simple de lancer : docker run -d -p 5000:5000 -v /srv/registry:/var/lib/registry --restart=always --name registry registry:2   Ceci fait, vous pouvez rediriger vos images locales vers le dépôt en changeant de tag et en les poussant vers le nouveau dépôt : »

Containers : Docker et la concurrence

Depuis quelques mois, avec le décollage de Docker, le principe des conteneurs sous Linux en a séduit plus d’un. Docker est le premier à avoir réellement lancé ce marché, il est toujours le grand leader actuel mais il voit de plus en plus de concurrents proposer des solutions alternatives, côté hôte comme côté container : CoreOS est un système hôte très léger d’hypervision et de virtualisation ; Le logiciel de containers associé est Rocket. »

Gitlab autohébergé, dockerisé

Sur le même principe que Gogs dont je parlais l’autre jour, il y a désormais un Gitlab en Docker qui démarre en quelques secondes : docker run --name='gitlab' -it --rm -e 'GITLAB_PORT=10080' -e 'GITLAB_SSH_PORT=10022' -p 10022:22 -p 10080:80 -v /var/run/docker.sock:/run/docker.sock -v $(which docker):/bin/docker sameersbn/gitlab:latest Il ne vous reste plus qu’à aller sur http://localhost:10080 pour faire votre affaire. Authentification par défaut : root/5iveL!fe Gitlab a l’air un peu plus lourd (peut-être plus costaud pour les grosses structures) : »

Gogs un Github autohébergé

Quand on veut faire un dépôt Git privé sans interface Web, c’est assez simple et je l’avais déjà expliqué ici. Pour aller un peu plus loin et réellement créer un serveur à la Github, il existe un logiciel libre, écrit en Go et Dockerisé. Du coup ça prend environ 12 secondes à tester et installer (les ports 22001 et 3000 sont des exemples à adpater selon votre besoin) : »

Docker derrière un proxy (sous Jessie)

container par kmichiels   Comment faire du Docker si votre infrastructure passe par un proxy ? Considérons que le proxy s’appelle « squid » et qu’il écoute sur le port 3128. Dans le fichier /etc/default/docker : export http_proxy='http://squid:3128' export https_proxy='http://squid:3128'   Pour le démon Docker (oui, j’utilise systemd, no comment) : mkdir /etc/systemd/system/docker.service.d/ cat >/etc/systemd/system/docker.service.d/proxy.conf << EOF [Service] Environment=HTTP_PROXY=http://squid:3128/ Environment=HTTPS_PROXY=http://squid:3128/ EOF systemctl daemon-reload systemctl restart docker.service   »

Ne dites plus Fig mais Docker Compose

photo de Rémy Saglier Je vous avais parlé de Fig il y a quelque temps, un outil pour manipuler en masse des containers Docker. C’est un outil intéressant au point qu’il s’est fait racheté par Docker. Maintenant, Fig s’appelle Docker Compose. Les fonctionnalités sont restées les mêmes (voir l’article à ce sujet), seule la syntaxe a un peu changé (s/fig/docker-compose/). Tant qu’on est dans les news sur Docker, ils ont aussi livré Docker Swarm qui sert à orchestrer des containers répartis sur plusieurs hôtes Docker (cluster de Dockers). »

Le jour où j'ai fait le ménage dans mes images Docker

Bon j’ai passé un bon coup de plumeau dans mes Dockerfiles. J’ai remis tout à plat de sorte de ne proposer que les images que j’ai vraiment validé comme fonctionnelles. Du coup je m’organise comme ça : Un dépôt Bitbucket par image Docker Un README correct pour chaque dépôt Un dépôt sur le Docker Hub, qui construit automatiquement l’image à partir des sources sur Bitbucket. Pour le moment, les images disponibles sont : »

Orchestration des containers Docker avec fig

J’ai déjà pas mal parlé de Docker dans ce blog et si vous avez déjà travaillé avec, vous savez sûrement qu’il manque à Docker un outil d’orchestration pour manipuler les containers massivement et automatiquement. Fig, un projet annexe à Docker répondait à ce problème. Fig a été racheté par Docker.com pour l’intégrer directement dans le projet Docker.   C’est quoi ?   C’est un orchestrateur pour Docker, en gros, un fichier Yaml qui dit : »

WP2Pluxml et son Dockerfile

WP2Pluxml est un script de conversion de WordPress vers pluxml (merci @nicosomb). Ce script ne fonctionne plus avec les versions récentes de Apache, Php, Mysql. Du coup, j’ai fait une image Docker pour avoir un wp2pluxml qui marche, basé sur Debian Squeeze. Les liens : Mon repo avec le Dockerfile et les instructions Mon repo sur le Docker Hub wp2pluxml, le script d’origine.   Usage   »