Ils tournent tous, tes serveurs ?

Et soudain, paf ! Coupure électrique. Bon d’accord, les switchs sont ondulés, les serveurs double-alimentés. Mais quand même, loi de Murphy oblige, je sens que ce matin, les coups de fils vont être plus nombreux et plus affolés que d’ordinaire. Que nenni, Ansible va me permettre de prendre mon café tranquillement : Dans le fichier /etc/ansible/playbooks/ping-all.yml : --- - hosts: all vars: remote_user: admin tasks: - name: Ping the world ping: Et c’est parti pour un tour : »

Post-installation de Debian avec Ansible

Un petit fichier Ansible qui permet la post installation de Debian. Pour l’utiliser, il vous faut avoir installé Ansible et configuré les postes à administrer et connaître l’utilisation de base d’Ansible. Pas grand chose de particulier dans ce fichier : J’utilise une variable nommée soft pour l’installation des logiciels : apt: name={{item.soft}} J’utilise les modules apt pour l’installation de logiciels, lineinfile pour modifier des fichiers de conf, service pour redémarrer des services C’est simple et ça marche. »

Les premiers playbooks Ansible

Si vous suivez mon blog, vous savez pourquoi Ansible, c’est bien, comment l’installer et le tester. Maintenant on va passer aux choses sérieuses : Utiliser les playbooks.   Playbooks ???   Les playbooks sont des scénarii dans lesquels sont décrits des actions que les « agents » doivent réaliser. Ces playbooks sont écrits en YAML, donc ils sont très lisibles.   Réparer Shellshock   Sur le « serveur » Ansible créer un fichier /etc/ansible/playbooks/shellshock-patch. »