La sécurité avec Docker – Chapitre final : Le test

Chapitre final : Le test ultime   Docker Bench Security   Vous saurez très vite si vous avez suivi les recommandations de sécurité Docker en utilisant ce petit script qui n’a l’air de rien mais qui en dit long.   git clone https://github.com/docker/docker-bench-security.git cd docker-bench-security ./docker-bench-security.sh   Verdict ? Plus il y a de rouge et plus c’est méchant !   La checklist du SANS :   »

Pour en finir avec Poodle

Quelques jours après shellshock, et quelques semaines après heartbleed, c’est Poodle qui fait son apparition. Pour éviter cette faille, il faut interdire à tous les serveurs utilisant SSL (et pas seulement HTTPS) les versions 2 et 3 de SSL et n’accepter que TLS. Pour cela, je vous livre différentes configuration et un script de test utilisant NMap.   Apache SSLProtocol All -SSLv2 -SSLv3 Tomcat v7 Dans $TOMCAT_HOME/conf/server.xml »

Quelques logiciels réseau #2 : IPerf

  IPerf est un logiciel de mesure de performance entre deux machines d’un réseau. Il est à la fois très simple et très utile pour dépanner une connexion foireuse. Il est libre (bien sûr) et multiplateformes.   Sur le serveur :   Comme il n’y a pas grand chose à faire sur le serveur, vous lancerez le serveur chez la personne que vous voulez dépanner et vous garderez le client pour votre PC. »

Votre serveur mail est-il un relai SMTP ?

Si vous ne savez pas répondre précisément à cette question, vous pourrez toujours utiliser le test en ligne de pagasa que va effectuer une batterie de test pour essayer de spammer avec votre serveur. http://www.pagasa.net/test-smtp/ Sur le même sujet : La sécurité avec Docker – Chapitre final : Le test »

Quel serveur DNS choisir ? Réponse avec namebench

Pourquoi choisir tel serveur DNS plutôt que tel autre ? Le serveur DNS donné par votre fournisseur d’accès est-il aussi/plus/moins rapide que les autres ? Des logiciels libres comme namebench permettent de répondre à cette question de manière très simple. Chez moi (abonné Free) les serveurs DNS de Free sont les plus rapides. Ceux de Google que j’utilise souvent sont relégués derrière, il va falloir que j’approfondisse le sujet. »