Mises à jour de sécurité automatiques sous Linux et Freebsd

Ne vous laissez pas surprendre par les failles de sécurité de vos différents logiciels sous Linux. De la même manière que sous Windows, je vous recommande fortement d’activer les mises à jour de sécurité automatiques. Les mises à jour de sécurité ne changent pas les fonctionnalités de vos logiciels. Si vous êtes en production, ça n’aura pas plus d’impact que de patcher les failles de sécurité.   Sous Debian et dérivés (Ubuntu, Mint, …) :   »

Plus de redémarrage sous Linux 4.x

Linux (fameux noyau de système d’exploitation) est sorti dans sa version 4.0. Il aurait plus aussi se numéroter 3.20 mais une fonctionnalité importante doit être marquée : L’intégration à chaud des mises à jour. Linux avait déjà une bonne longueur d’avance sur Windows en ce qui concerne les applications des mises à jour : Sauf upgrade du noyau, les mises à jour Linux n’avaient pas besoin de redémarrage système (et pas non plus besoin d’allumer un cierge pour savoir si le système va redémarrer correctement). »

Gestion des paquets pkg sous FreeBSD

C’est une nouveauté dans ce blog, je vais un peu parler de FreeBSD. Ça a le goût du Linux, ça a la tête d’un Linux mais c’est pas un Linux. C’est un Unix pour sysadmin moustachu : Très stable, très sécurisé mais, il faut bien l’avouer, pas très avenant pour le jeune Padawan. Alors la première leçon de l’apprenti Jedi, sera d’apprendre à mettre à jour ses paquets et sa distribution. »

Mettre des gants pour les mises à jour Debian/Ubuntu

La mise à jour c’est comme une boite de chocolats … On ne sait jamais sur quoi on va tomber.   Entre les services essentiels, les dépendances de ces services et les logiciels qui n’ont rien à voir mais qui ont décidé de tout dérégler, les upgrades peuvent être stressants. Avec APT, on peut quand même anticiper un peu avec quelques commandes à garder sous le coude. »